Comment se débarrasser efficacement de la vrillette ?

Pour lutter efficacement contre le fléau des vrillettes, il est nécessaire de traiter régulièrement le bois. En cas d’attaque inférée de ces insectes à larves xylophages, le recours aux produits insecticides est incontournable. En effet, la larve de la vrillette du bois se nourrit généralement de pièces de bois. Ce qui peut aussi des dommages considérables à la structure de votre logement ou de votre bâtiment.

Les caractéristiques de la vrillette

Lorsqu’il y a des trous dans vos objets en bois, cela peut signifier la présence des vrillettes. Ce sont des créatures minuscules à la fois dérangeantes et ravageuses. D’une manière générale, ces insectes nuisibles se trouvent dans les fissures et les crevasses de bois. Une femelle est en mesure de pondre jusqu’à plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’œufs. Lorsque les vrillettes sont au stade larvaire, ces insectes peuvent provoquer des dégâts importants. 

A voir aussi : Comment réaliser un album photo de grossesse unique ?

En effet, pour se nourrir, les larves creusent des galeries dans tous les objets en bois qui se trouvent dans votre logement. À ce stade, les larves peuvent avoir une durée de vie de 2 à 10 ans. Arrivé à la taille adulte, les vrillettes sortent du bois pour se reproduire et pondre des oeufs pour commencer un nouveau cycle. En cliquant sur cette source, vous pourrez avoir plus d’informations sur les caractéristiques et le mode de vie des vrillettes ainsi que les solutions pour s’en ébarrasser. Une fois adultes, les vrillettes ne pourront plus vivre que quelques semaines à quelques mois.

À part le bois, ces insectes peuvent aussi se nourrir de produits dérivés du bois, en particulier le papier et les textiles. Il existe différentes espèces de vrillettes. La vrillette commune apprécie le bois de sapin et de pain, tandis que les vrillettes de bois sec préfèrent les bois durs comme le chêne. 

A découvrir également : Pose store extérieur à Lyon : comment se déroule l'opération ?

Ces insectes nuisibles ont l’habitude de se développer dans : 

  • Du bois sec
  • Du bois humide
  • Les meubles anciens
  • Le bois stocké
  • Les zones sombres et discrètes
  • Les livres et les papiers

Les facteurs favorisant l’infestation des vrillettes

Les vrillettes ont tendance à s’immiscer dans les objets en bois, qu’il s’agisse d’un mobilier ancien, du bois destiné au feu ou des matériaux destinés à la construction. Ces nuisibles peuvent se servir de toute pièce en bois s’introduire dans un logement. En effet, ces insectes nuisibles sont capables de s’introduire dans un logement, à travers les ouvertures comme les fenêtres, les entrées, les fissures, etc. 

Ce type d’insectes nuisibles se développe mieux dans des endroits humides et des lieux mal ventilés. Il apprécie particulièrement les lieux avec un taux d’humidité qui dépasse les 50 %. Ces insectes sont souvent attirés par le bois humide ou dégradé. C’est pourquoi, il est important de veiller régulièrement à la bonne conservation des structures d’une maison, d’un appartement, d’un bâtiment ou des meubles en bois. 

Dès que vous apercevez des petits trous ou de la sciure de bois au niveau de votre mobilier, il est probable que votre logement soit déjà infesté par des vrillettes. La présence de ces insectes peut aussi se manifester par des bruits de grignotement provenant de vos charpentes ou de vos meubles en bois. 

Si vous remarquez des vrillettes tournant autour des sources de lumière pendant la nuit, cela veut dire que l’infestation de votre habitation est déjà très importante. 

À quel moment contacter une entreprise spécialisée dans les traitements contre les vrillettes ? 

Il ne faut pas attendre à ce que l’infestation soit importante pour contacter un professionnel de la lutte contre la vrillette. Ce dernier peut procéder par un traitement chimique. Pour cela, il a recours à des insecticides à action résiduelle. Ces produits peuvent se présenter sous forme de sprays, de gels ou de produits injectables. Ces derniers sont plus efficaces pour accéder aux petits trous et aux galeries créées par les larves à l’intérieur du bois. 

Le traitement thermique consiste à utiliser de la chaleur pour se débarrasser des nuisibles. Pour ce faire, les techniciens soumettent les objets infestés à des températures élevées pendant une période déterminée.